15/07/2019

S’oublier pour oublier qu’on est seul. Corriger son fils pour qu’il ressemble d’avantage à soi, l’être blessé qui ne le sait. Convertir la douleur en colère violente. Dans Oublier Klara, Isabelle Autissier nous livre avec un talent d’écrivaine confirmée, une fresque familiale dans laquelle les névroses, généalogiquement explicables, n’en demeurent pas moins incontrôlables.

Iouri, un Américain de 2017, ne ressemble pas au fils...

26/09/2018

Il y a des périodes où l’offre culturelle prolifère. Décembre est dans ce cas, et juin aussi. Septembre surtout. L’arrivée de l’automne semble vouloir compenser les longues semaines estivales de vie matérielle et ludique où le monde entier se retrouve sur les plages. On rentre de la mer, le nez brûlé par le soleil, la tête remplie de l’espoir d’une vague qui vous emporterait sur une nouvelle plage au sable plus raffiné. Et on...

29/07/2018

Une femme est en colère contre le coke et l’électricité pour le produire. Elle habite ce pays d’Islande où l’acier ne devrait pas être. Halla est son nom. Elle est athlétique, on voit ses fesses, elles sont musclées. Elle a déjà 50 ans et fini d’attendre. Pour elle c’est maintenant que l’indicible doit être combattu. Une femme en guerre donc. A woman at war.

Elle a une sœur. La ressemblance est flagrante. On a parfois du mal à...

12/05/2018

Pierre Deladonchamps, on n’entend plus parler que de lui, il fait la une du Monde, on fait le rapprochement avec cette affiche tellement bidon, même pas nette, sur laquelle trois mecs rigolent dans un grand lit, elle nous donne l’impression d’un remake des Bronzés. Plaire, aimer et courir vite, le titre aussi est un repoussoir. Pourquoi courir vite au fait ? Et finalement, on lit le Monde, inlassable et nécessaire rituel, on...

03/09/2017

En sortant du cinéma, Paris m'a envahi, et je me suis senti un peu perdu. Une envie de rentrer au Franprix, je ne savais pas très bien pourquoi. Au bout des rayonnages, le stand de réfrigération, j’en ai ouvert la porte, le lait frais. J'ai pris une bouteille de demi écrémé pour la ligne. Arrivé à la maison il n'y avait que cela qui comptait, boire le lait, du lait Franprix, marque de distributeur. C’était ma manière de conne...

06/08/2017

Comment ai-je pu? Confondre deux Besson rangés l'un à côté de l'autre dans les rayons de la Fnac et qui partagent aussi l’initiale de leur prénom, P.

Cap Kalafatis. J’avais donc raté ce Philippe Besson publié l’an dernier chez Grasset ? J'avais attrapé cette trouvaille avec deux autres et j'étais reparti pour commencer immédiatement à les dévorer toutes les trois. Cap Kalafatis donc, et aussi Dis-moi pourquoi, publié chez Stoc...

04/02/2017

Un Riad de Tanger habité par des Chinois. Il a apporté avec lui Duras. Détruire, dit-elle. Il avait lu ce texte il y a trente-sept ans. Il l’avait appris par cœur. Il était Max Thor. Il ne savait pas à quel point ce texte avait été fondateur. Il ne savait pas comme ce texte l’avait libéré. C'est seulement trente-sept ans après qu'il s'en apercevait. À chaque page, il découvrait qu'il connaissait encore le texte par cœur. Et i...

01/01/2017

Le train file vers la Normandie dans un bruit du millénaire passé. Pourtant ça ne m'a pas empêché de dormir. Au réveil la neige est là et la vitesse, un clin d'œil de Turner. 

09/10/2016

TONI ERDMAN, figure bouffonne de la distanciation d’avec cela, ce que je suis, dans le système, le métier du conseil, de la consultation du monde de l’entreprise, comme chez le médecin. Car sa fille est une doctoresse qui consulte en imposant sa marque, en chiadant le port de son chignon et le sourire qu’elle ne lâche pas. Alors le père se déguise, pour la faire rire, se faire rire, me faire rire, et j’ai ri à gorge déployée,...

14/11/2015

Il n’y a pas.

Pas d’expérience de ça.

Pas d’idée de ce qui peut se tramer.

Les livres d’histoire racontent des histoires.

Les enfants les ingurgitent, les enregistrent, les redisent et sont notés dessus.

Puis ils passent à autre chose.

Les informations à la télé et sur les tablettes disent une vie âpre où les gens pleurent.

Parce que leurs amours sont défaites, démembrées, brûlées, tordues de douleur, mortes.

Les enfants les regarden...

Please reload

Archives
Please reload

Site créé par le Dr Story-Maker