top of page

Quête arctique - Post 7/12 : Exploits et vérité


Dans sa très réussie « Esthétique du Pôle Nord », Michel Onfray croque avec cruauté les nouveaux explorateurs du Grand Nord : « une dose majeure de masochistes en mal de se réaliser dans, par et pour la douleur ». J’en ai rencontré un certain nombre sur l’île d’Ellesmere, hommes et femmes, le visage buriné, des phalanges en moins, une félicité un peu folle au fond des yeux. Quant à moi, Parisien ayant gravi deux fois le Mont-Blanc lors de séjours éclairs, je serais sûrement taxé de Monchu, terme fleuri d’une lecture de jeunesse, « Premier de cordée » de Roger Frison-Roche, exact équivalent savoyard du Pinzutu en Corse, le touriste un brin crâneur ! Mais on a beau être masochiste et frimeur, cela ne suffit pas toujours pour accomplir l’impossible. Dans ces conditions, dilemme moral. Que s’est-il vraiment passé en 1950 au sommet de l’Annapurna, premier 8000 censément gravi par Maurice Herzog et dont la fille Félicité a dénoncé les mensonges. Honnête homme, Sylvain Tesson raconte l’écart qu’il concède avec la règle qu’il s’est fixée dans le cadre d’une improbable conquête : dans « L’axe du loup, de la Sibérie à l’Inde sur les pas des évadés du Goulag », alors que son odyssée sur les traces du fuyard Rawicz s’effectue à pied et en autonomie, il prend place toute une journée dans un engin militaire pour traverser une plaine marécageuse trop inhospitalière. Et quand Mike Horn publie « Latitude zéro, 40 000 km pour partir à la rencontre du monde » racontant sa traversée de la terre (en majorité des océans) sur la ligne d’équateur, je ne peux m’empêcher d’exercer mon scepticisme professionnel. Quant à la photographie, elle aussi est facilement embellie, mise en scène, truquée. De retour à Grise Fiord, le visage ravagé par la fatigue et la déception de n’avoir pu capturer les pixels du loup arctique, le photographe animalier Amit Eshel était authentiquement touchant mais sa tentative ne s’arrêtait pas là : il pouvait compter sur les déclenchements automatiques de ses pièges photographiques connectés. De retour à Tel Aviv, il aurait tout loisir de retoucher le cliché arrivé sur son Mac.


Comments


Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page