top of page

Raphaël Quenard : un acteur révélé



Irrésistible, déjà remarqué par moi (était-ce dans « Les Olympiades » de Jacques Audiard ou dans « Novembre » de Cédric Jimenez ?), Raphaël Quenard jouant Mirales casse la baraque dans le film « Chien de la casse », premier long métrage de Jean-Baptiste Durand. Sa performance est sans doute bien cadrée par une écriture scénaristique rigoureuse, il semble pourtant adapter son jeu en permanence pour capter l’instant, celui où le chien Malabar ne lui obéit pas, celui où une tablée de convives pique du nez, lassée par sa logorrhée. On ne décroche pas un instant, les deux autres personnages, Dog (le chien donc), interprété par Anthony Bajon, et Elsa, jouée par Galatea Bellugi, sont ancrés dans la réalité d’une existence simple, en apparence seulement, dans un village de l’Hérault. On n’y capte aucune misère alors que rien n’est facile. Aucun misérabilisme, une grande justesse. Un chef d’œuvre !


コメント


Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page