top of page

Le train de la vie



« Gare Saint Lazare » est le nième roman de Dominique Fabre mettant en scène ce nœud ferroviaire où jour après jour, année après année débarquent des Franciliens en quête de labeur et de liberté. Dans cette gare et ce quartier se conte une vie parisienne pleine de gouaille et de mélancolie. Truculents ou juste banals, les acteurs d’une vie dont on ne sait si elle est tranquille ou tragique se succèdent au fil des chapitres, l’amant de la mère, la copine (la femme ?), des personnages de deals plus ou moins foireux. On ne serait pas étonné de voir jaillir Zazie de son métro, station Saint-Lazare. Autour de la gare, un mini-Paris à portée de pas, pour la restauration ou la passion, avec le pont des suicidés comme un dernier voyage possible. La mère est en filigrane, qui se bat, élève seule ses deux enfants, ne calcule pas son fils - le narrateur - , prend ses antidépresseurs. Lui a une tâche dans la vie, se faire aimer d’elle, l’éloigner du pont.


Comentarios


Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page